LOADING

Behind The Scene : Picture Népal

24/10/2018

En septembre 2017, je suis parti du 18 au 29 Septembre au Népal pour le shooting de la collection automne/hiver de la marque Picture Organic Clothing. Durant ces 11 jours j’assiste le photographe Jean-Charles Belmont (Chacha) et je réalise quelques photos making of. La veille du départ on prépare les sacs de matériel photo d’une quinzaine de kilos chacun. De mon côté j’emporte un Canon 1DX mark II avec le 24-70 v2 et le sigma art 35mm 1.4. Dans mon sac je rajoute un profoto B1 avec ses quelques accessoires. Chacha de son côté prépare dans son sac un Canon 5DSR avec le sigma 24-35 f2, ainsi que l’énorme Mamiya RB67 avec 2 dos et 2 optiques.

On passe les trois premiers jours à Katmandou où l’on dort à Thamel (le quartier touristique). Pendant la journée on passe de stupas en places publiques pour shooter la collection de vêtements. Lors d’une journée, on part à la découverte d’une vallée qui sert de décharge à ciel ouvert, où les vaches se retrouvent à manger du plastique. Après une première tentative échouée, on vole de Katmandou à Lukla (l’aéroport le plus dangereux du monde). Une fois sur place, le trek commence enfin, loin du tumulte de la capitale. Chaque nuits, on dort des lodges par chambrée de deux. Et je partage ma chambre tout les soirs avec Jean Michel Jorda, notre guide, qui sera un excellent compagnon de discussion une fois la journée terminée. Chaque jour trouve son lot d’aventure : traversée de ponts suspendus, vols de drone compromis car interdits. Je me suis même fait attaqué par un singe et un yak pendant ce voyage.

On passe par Phakding en premier, où l’on doit cacher nos appareils et drone au checkpoint. La veille, à cause du mauvais temps, la collection de vêtements est resté bloquée à Lukla. Le soir notre drone en vol est repéré par un garde, et l’on se retrouve à le cacher dans des bosquets. Ensuite on part en direction de Namche Bazar, et la collection arrive en yaks alors que l’on vient de traverser un pont suspendu à plus de cent mètre d’une rivière. Encore une fois, le drone en vol est envoyé loin de nous pour le cacher, car des militaires passent sur notre chemin. De Namche Bazar on rejoint Khumjung, surnommée la capitale des sherpas à 3440m d’altitude. C’est là mon endroit préféré du périple je crois. Au plus haut point de notre séjour, au Gokyo Lake, quasi toute l’équipe est affecté par le mal des montagnes, ce qui nous oblige à écourter notre journée sur place. Et puis on revient à notre point de départ (ou presque) à Kathmandou, où il est impossible de ne pas penser au contraste entre la pureté des paysages du Khumbu et l’agitation polluée de la capitale.

Ce voyage aura vraiment été une expérience unique. Notre trajet sur les pas des expéditions vers l’Everest était époustouflant de beauté. Côté technique, l’utilisation du Mamiya s’est trouvé frustrante pour Chacha, qui ne pouvait pas être aussi réactif qu’il le souhaitait. On a quasiment jamais sorti le Profoto B1 de mon sac non plus. Des leçons qui serviront pour le prochain voyage, certainement … Cet article est volontairement court et non exhaustif pour laisser la place à d’autres supports sur ce voyage au Népal qui vont voir le jour bientôt.