LOADING

Test Book Saal Digital

27/04/2016

Il y a quelques temps j’ai vu une publicité sponsorisée sur Instagram par Saal Digital. L’offre est simple, 40e sont offerts sur l’achat d’un livre photo si en échange vous rédigez un article test sur le livre en question. Et je me suis laissé tenter, non pas parce que j’aime bien les réductions, mais parce que j’avais besoin d’un book. Je cherchais une solution pour avoir un support papier de mon portfolio. Je préfère largement présenter mon travail en face à face avec un client, plutôt que par mail avec un lien vers mon site. A mon sens, il est important d’avoir les deux. Il faut porter une attention particulière à la façon de montrer son travail, c’est aussi une opportunité pour se démarquer des autres.

Saal Digital propose un logiciel afin d’éditer son livre, au lieu d’une interface web qui montre bien souvent des limites. A l’écran d’accueil on choisit de créer le projet de son choix, que ce soit un agrandissement ou bien dans mon cas un livre photo. J’ai pu choisir différentes options concernant mon livre, notamment la finition du papier. Je passe les détails, si vous voulez en savoir plus sur les choix, tout est disponible sur leur site. J’ai choisi un livre 21—28 (format A4 donc) avec couverture en cuir et molletonné. On dispose de plusieurs espaces dans l’interface qui permettent une gestion efficace des fichiers, ainsi que des «templates» disponibles pour le livre. Je choisis pour ma part un modèle vierge afin de contrôler de A à Z la mise en page de mon livre.

_MG_8301

A la mise en page, je rencontre quelques problèmes, enfin quelques limitations. En effet le nombre de police est assez grand, mais il n’y a pas la police que j’utilise pour mon site. C’est dommage, ça m’aurait permis d’avoir une identité visuelle cohérente jusqu’au bout. Et je ne peux pas rajouter la typographie à l’interface comme pour Photoshop par exemple*. Et c’est de là qu’en fait vient tout le soucis. C’est que j’ai l’impression d’avoir une interface similaire à Photoshop, mais aucun des raccourcis ne sont les mêmes. En fait c’est plus un problème qui vient de moi que du logiciel en lui même. Mais c’est vrai que ça faciliterai grandement la mise en page si les similarités étaient poussées jusqu’au bout. Ce qui m’a le plus frustré dans la mise en page de mon livre, c’est la non possibilité d’aligner les photos sur une seule page. Les outils d’alignement à l’horizontal et la vertical fonctionnent sur les deux pages*. Et les règles que l’on peut affichées sur l’interface ne sont pas aimantées. Ce qui a grandement compliqué la tâche de la mise en page. Il serait peut-être intéressant de pouvoir importer des projets de mises en page crées à partir d’Indesign pour ceux qui le désirent.

Je parle plus longuement des problèmes parce que quand tout va bien, il n’y a pas grand chose à dire. L’interface est simple et intuitive. On prends des photos, on les dépose là où on veut qu’elles soient. C’est une interface tout public, qui permet une grande marge de personnalisation du livre que l’on veut éditer.

Concernant la qualité globale du livre, je ne suis pas du tout déçu. Le grain du papier est agréable au toucher, et il est possible de poser à plat le livre ouvert ce qui est un véritable plus sur une impression en double page. Le papier est contre-collé ce qui donne un sentiment agréable de solidité. Il serait dommage de déchirer une page d’un livre photo, cette technique permet d’en réduire les risques. La couverture en cuir que j’ai choisie est du plus bel effet et rajoute une touche luxueuse au livre. Rien à dire de ce côté là, les finitions sont impeccables. Et c’est un point très important. Vous ne serez pas déçu.

La possibilité de télécharger le profil ICC du papier permet de contrôler l’impression des couleurs et c’est une option plus que sympathique. Cela permet de se rassurer sur le produit final et éviter les approximations colorimétriques. Le rendu des couleurs est fidèle à ce que je pouvais espérer. Un sans faute côté qualité produit.

Là où j’émettrai des réserves c’est sur la place du texte sur un livre photo. C’est quelque chose de délicat à intégrer. Dans mon cas, je voulais une page blanche avec le titre de la section en petit et en noir, sans photos. Du coup j’ai l’impression d’avoir gâché du papier photo pour écrire un mot. Même chose pour la première et dernière page qui sont en fait collées aux couvertures du livres. Pour avoir des pages blanches, il faut donc payer deux pages de plus pour une mise en page qui est en mon sens normale. On gâche donc deux pages en papier photo pour la mise en page, et on les paye. C’est quelque chose que j’aurai aimé savoir avant de commander mon livre.

De plus, comme mentionné dans d’autres tests, on trouve à la dernière page un code barre disgracieux. Je suis sûr qu’il est d’une certaine utilité, mais j’aurai aimé être averti afin de ne pas faire cette erreur.

 


 

J’ai aimé :

  • La qualité globale du produit (papier, couverture, finition)
  • Le contact avec l’équipe Saal Digital
  • L’interface simple du logiciel d’édition
  • Les délais de livraison
  • Le profil ICC

 

J’ai moins aimé :

  • Le code barre
  • L’intégration du texte
  • L’interface «trop simple» du logiciel d’édition

Pour conclure, je dirai que j’ai reçu un très bon produit qui répond à mes attentes. Je recommande pleinement Saal Digital pour l’achat d’un livre photo. Cependant il faut faire attention aux remarques citées ci dessus. L’équipe Saal Digital s’est montrée très attentionnée avec moi, et les délais de livraison sont très courts. Je pense faire appel à eux prochainement pour d’autres impressions.

*Correctifs :

Vous pouvez utiliser toutes les polices de votre système d’exploitation en allant dans les réglages (la roue à crans) et en cochant l’option «afficher les polices du système d’exploitation» dans la catégorie «création».

Vous pouvez aligner les images sur une seule page. pour cela, placer une image sur votre page et vérifier que l’option «page simple» dans la catégorie «aligner» de la zone à droite de l’écran soit cochée.